Les ablutions sans eau : Tayammum

L'ablution sans eau (ou Tayammum) est permise si je suis malade ou si j'ai une blessure, de peur de l'infecter, ou encore si je ne trouve pas d'eau pour faire mes ablutions.

Je commence par l'intention de faire les ablutions sans eau, puis je dis Bismillahi-Rahmani-Rahim (Au Nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux). Je passe mes mains sur une pierre propre, sur du sable ou de la terre, je souffle sur mes mains et les passe ensuite sur mon visage. Je passe une deuxième fois mes mains sur la pierre, le sable ou la terre, je souffle sur mes mains et passe la paume de ma main gauche sur ma main droite jusqu'au coude, et la paume de ma main droite sur ma main gauche jusqu'au coude.

Cette ultime façon de se purifier est réservée aux malades et aux blessés qui n'ont pas la force ou la possibilité d'accomplir, physiquement les ablutions, ou ceux  auxquels l'usage de l'eau causerait plus de mal que de bien, c'est-à-dire ceux qui ont des blessures, ou brulures, ou toute autre malade ou gêne ou handicape qui ne permet pas l'utilisation de l'eau pour se purifier. Elle est également prescrite pour toute personne en cas uniquement d'absence d'eau pour la purification. C'est une Miséricorde de Dieu pour facilier ainsi le culte pour les croyants sincères et pieux. Elle consiste à se frotter les mains avec un peu de terre sélectionnée pure et saine, et de s'en passer sur les mains, le visage. Ces ablutions sont à renouveler après tout moment ou acte d'impureté véus.

Les annulation du Tayammum sont identiques à celles des ablutions avec de l'eau.